Tour de Colombie : « Des cols de 50 bornes, le corps n’y est pas vraiment habitué ! »

Alors que la 9ème étape, ce jeudi 10 août verra le peloton du Tour de Colombie gravir l’Alto de Letras (80 kilomètres d’ascension à 4% de moyenne pour passer de 470 mètres d’altitude à 3711 sur la ligne d’arrivée), Simon revient sur sa première partie de course sur les routes de son coéquipier Edwin Avila : « C’est tout de même assez violent », commente-t’il, « le niveau est élevé, tout le monde grimpe hyper bien. Personnellement j’ai eu de la peine à récupérer des efforts consentis lors de la troisième étape avec ma longue échappée sur un tracé extrêmement difficile. J’ai vraiment tapé dans les réserves. Durant au moins deux jours j’ai eu les muscles très douloureux. Les cols de 50 bornes, le corps il n’y est pas vraiment habitué ! On souffre pas mal.  »

Après une journée de repos, mardi, et un contre-la-montre disputé « à son rythme » mercredi, Simon aborde plein de motivation la dernière partie de l’épreuve colombienne : « Après l’arrivée à l’Alto de Letras, le col le plus long de Colombie, nous aurons encore trois étapes intéressantes. Je vais rester tranquille jeudi et attendre une des trois dernières étapes, qui devraient mieux me convenir pour essayer à nouveau quelque chose ! » Un Simon qui entend également profiter encore la ferveur populaire qui entoure ce Tour de Colombie : « Il y a vraiment énormément de monde au bord des route, c’est incroyable, c’est vraiment cool ! »

Site officiel : http://federacioncolombianadeciclismo.com/

20645137_1316065181849843_546343855325821772_o  20748007_1316824481773913_3353681137115392273_o

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *