Suite et fin de mon voyage au Maroc

Voici la deuxième partie du récit de mon voyage au Maroc ! Pendant lequel j’ai pris part à 2 autres compétitions. Veuillez-m’excuser pour le retard de parution de ce dernier, mais le retour en Suisse a été extrêmement compliqué et le temps m’a manqué !

Jour 5 : 2ème manche

Au programme de ce jour, un circuit de 55 km à effectuer 2 fois et demi (arrivée à l’opposé du départ), comprenant à chaque tour 2 passages de 10 km environ avec un très fort vent de côté.

Dunes ok

Bordures entre les dunes !

La course, rendue nerveuse par le vent, fut très rapide. En effet dès que l’occasion se présentait, l’équipe nationale marocaine tentait une bordure afin de faire exploser le peloton. Les premières tentatives échouèrent, car le deuxième groupe (dans lequel je me trouvais) a toujours réussi à profiter d’une portion vent de face pour réintégrer la tête de course. La troisième tentative fut la bonne, un groupe d’une quinzaine de coureurs (avec 10 marocains) ont réussi à prendre le large. J’ai réussi à en faire partie l’espace de 5 minutes, mais nous étions trop nombreux et il m’a été impossible de me cacher du vent. J’ai donc été repris par la deuxième bordure, le moral au fond des chaussettes après avoir manqué cette occasion.
Ensuite, kilomètre après kilomètre, nous avons commencé à reprendre un à un les coureurs présents dans le groupe de tête. En effet, l’équipe marocaine a continué le forcing dans le premier groupe jusqu’à se retrouver à 4 seulement.

Le forcing marocain en action

Le forcing marocain en action

Nous nous sommes donc disputé la 5ème place au sprint. Mon collègue Alexandre Mercier a pris la 8ème place et moi la 16ème après une tentative d’échappée manquée dans les 3 derniers kilomètres.
Rentrés à l’hôtel, avec des vélos dans un triste état, plein de sable et de saleté, nous avons proposé 300 dirhames (environ 30 francs suisses) au mécanicien de l’équipe du Maroc pour qu’il nous les nettoye. C’est avec joie qu’il accepta ! Et nous avons retrouvé le lendemain nos vélo dans un état impeccable !!

moi2ok

Jour 6 et 7 : Étape express et voyage de retour compliqué !

Le départ de la dernière épreuve a été avancé à 8h du matin afin d’avoir assez de temps pour prendre notre avion prévu à 18h à Laayoune. Cette étape longue de 140 kilomètre et courue entièrement vent de dos fut avalée en moins de 2h35 (à plus de 54 km/h  de moyenne !!). Un groupe conséquent parvint à prendre le large en début de course grâce au vent des plus capricieux ! Mais la bonne entente présente dans le peloton, nous a permis de le reprendre à la mi course environ. C’est à ce moment des bordures se sont à nouveau formées. Mais au contraire des autres jours, nous avons laissé les coureurs marocains partir et grâce à une coalition entre les autres équipes nous avons pu les contrôler en restant à 50-100 mètres d’eux environ. La victoire s’est donc finalement jouée au sprint massif et c’est un coureur Bulgare qui s’est imposé devant 3 Italiens. Je termine à la 14ème place, n’ayant pas pu vraiment lutter dans le final faces aux autres équipes sur-représentées.
Une fois la ligne d’arrivée franchie, il a fallu parcourir les quelques 200 km qui nous séparaient de Laayoune (en voiture cette fois)  afin d’y prendre notre avion pour Casablanca. Malheureusement ce dernier a eu plus de 6h de retard, ce qui nous fit arriver  aux alentours de 3h du  matin à l’hôtel. Après cette courte nuit, nous avons à nouveau pris l’avion pour rentrer à Genève, puis le train pour rentrer en Valais.

Sympathique rencontre

Sympathique rencontre

Conclusion :

Ces 3 jours de courses au Maroc ont vraiment été une expérience formidable pour moi. J’ai pu y découvrir un nouveau pays, des gens fort sympathiques et surtout une manière de courir totalement différente de ce que l’on a l’habitude en Europe. Je pense que ces quelques jours ici m’ont permis d’acquérir du rythme et de me mettre en bonne conditions pour la suite de la saison. Le tout sera de récupérer efficacement des très (trop) nombreux voyages et transferts. Vous trouverez ci-dessous les résultats de ces trois courses ainsi qu’un interview du vainqueur de la première manche !

Résultats : http://www.votrecourse.com/resultat-challenge-de-la-marche-verte-648.html

Interwiew coureur marocain : http://www.directvelo.com/actualite/32173-maroc-toujours-le-couteau-entre-les-dents.html#.Uxd0I_mwba4

A bientôt

Simon

Circuit des 4 Cantons/Critérium du Printemps Etupes(02-03.03.13)

Bonsoir,
après une belle semaine d’entraînement en Valais, 2 courses étaient au programme de ce weekend. Le circuit des 4 Cantons à Moulins Samedi et le traditionnel critérium du printemps à Etupes Dimanche.
C’est sous un ciel très gris et par une température plutôt fraîche que le départ fut donné Samedi. Le parcours, long de 165 km et plutôt plat, laissait envisager un sprint massif. La course s’est, pour ma part, plutôt bien passée. J’ai cherché à aller dans les échappées, mais sans en faire trop non plus car les conditions n’étaient vraiment pas réunies pour en laisser filer une. À l’entrée du circuit final, je ne me faisais plus d’illusion, la victoire allait se jouer au sprint. J’ai donc essayé de me placer au mieux avant le dernier virage se trouvant à 500m de la ligne. Me retrouvant un peu enfermé au alentours de la 20ème position, il était clair que je n’allais pas pouvoir me mêler à la lutte pour la victoire. J’ai tout de même réussi à remonter quelques coureurs et ainsi terminer à la 14ème place. Plus que le résultat, les sensations tout au long du parcours et surtout le fait d’arriver plutôt en forme physiquement dans le final, sont pour moi une belle source de satisfaction.
Un grand bravo à Laurent pour sa 4ème place !

Circuit des 4 cantons / photo Pau'Line, Photos'Courses

Circuit des 4 cantons / photo Pau’Line, Photos’Courses

 

Dimanche, après un long et fatigant voyage s’est tenu la deuxième course de mon weekend, Le critérium du Printemps à Etupes. Pourtant, au vu de la difficulté, il ne s’agissait pas du tout d’un critérium. En effet, le parcours étant une boucle de 11km à effectuer 10 fois s’est avéré plutôt fastidieux. De plus, la présence d’un fort vent n’a pas arrangé les choses . Un autre facteur a rendu cette course particulièrement compliquée, la présence en force du CC Etupes.
Après un premier tour plutôt tranquille, j’ai décidé d’attaquer au sommet de la bosse, sur la partie la plus exposée au vent afin d’essayer de créer une échappée. Grâce à cette attaque, un groupe d’une vingtaine de coureurs s’est formé à l’avant. J’ai pensé que le groupe allait s’entendre ainsi durant quelques tours, mais le CC Etupes, n’étant pas de cet avis, s’est scindé en deux au tour suivant, notamment sous l’influence de Thomas Bouteille et Edouard Laubert. Malheureusement pour moi, je me suis retrouvé seul représentant de mon équipe contre 5 Etupes et 3 EKZ ainsi que 2 autres coureurs. Jusqu’à 3 tours avant l’arrivée, une bonne entente reignait dans le groupe. J’étais le seul à en faire un peu moins car je ne savais pas ce qu’il se passait derrière et si mon équipe s’organisait pour boucher le trou. Finalement, après avoir pris plus de 1 minute 30 secondes, et ne sentant plus le peloton capable de revenir, j’ai décidé de collaborer avec le groupe.

522701_382524905179040_569509186_n

Dans la bosse en compagnie de coureurs du CC Etupes

Le final approchant, les coureurs du CC Etupes ont décidé d’attaquer à tour de rôle. Après avoir repoussé les 2 premiers assauts, la troisième attaque fut la bonne pour eux. Ne pouvant plus boucher le trou, j’ai été obligé de laisser partir 5 coureurs. Après avoir effectué plus d’un tour et demi seul, j’ai terminé cette course à la 6ème place.

Dernier passage sur la ligne d'arrivée

Dernier passage sur la ligne d’arrivée

 

Merci de m’avoir suivi et à très bientôt pour plus news !