La Vuelta en chiffres et en images

Résumé de ma Vuelta a España 2016 en quelques chiffres et images :

– 21 étapes
– 3’713 kilomètres à travers l’Espagne (dont quelques un en France)
– 0 crevaisons
– 0 chute
– 102 heures de selle
– 52’200 mètres de dénivelé
– 86’538 Calories dépensées (=13kg de chocolat noir)
– 2 victoires d’étapes pour IAM Cycling
– 3h 34min de plus que Nairo Quintana pour rejoindre Madrid
– 1/2 journée de pluie sur l’ensemble de la Vuelta
– Plus de 30°C de température moyenne
– 16 hôtels visités
– 2’500 kilomètres de transfert en bus
– 450 kilomètres de transfert en train
– Plus 30 personnes de 10 nationalités différentes cohabitant jour et nuit (coureurs et staff)
– Quelques larmes de nostalgie en franchissant la ligne d’arrivée à Madrid

Mais surtout d’innombrables souvenirs et une expérience inoubliable! #VivaEspaña #TeamIAM #LV16

14102233_10210738947249040_3727596806011419607_n

Elu coureur le plus agressif de lors de la 3ème étape

14102316_1095450887170455_2345303258627515164_n

Avec le maillot de la montagne sur les épaules

14202478_10210819828231014_2978835121994381568_n

Mon collègue de Chambre Stake Laegen et moi au départ d’une de l’étape des Lagos de Covadonga

14317419_10209707740586845_1204495400609029255_n

Les Valaisans … à Calpe !!

14224893_10210920228980970_6911825247909517475_n

Photo prise lors du dernier Chrono de la Vuelta

Llucena. Camins del Penyagolosa - Spain

Mathias Frank (Suisse / IAM Cycling) pictured during stage 17 from Castellon to Llucena. Camins del Penyagolosa – Vuelta Espana 2016 – photo Sabine Jacob/Cor Vos © 2016

Jonas Van Genechten, grand vainqueur de la 7ème étape de la Vuelta

IAM 2016, Stage Majorque décembre 2015

Voici le nouveau maillot IAM Cycling avec lequel j’évoluerai tout au long de la saison 2016.

23823471781_8fd7508686_o

IAM Cycling 2016

23279196453_cebd5c8b30_o

#NeoClassic

Camps d’entraînement Majorque

Un mini-stage de cohésion, premier rassemblement annuel de l’équipe, s’est déroulé proche de chez moi dans les Alpes valaisannes. Ces quelques jours ont été l’occasion d’effectuer quelques tests physiques, de se retrouver 2 mois après le dernier meeting, mais aussi de rencontrer les nouveaux venus dans l’équipe! Après la traditionnelle présentation à la presse, l’équipe s’est envolée en direction de Palma de Majorque pour un camps d’entraînement de 9 jours. Les conditions climatiques exceptionnelles nous ont permis d’emmagasiner un grand nombre de kilomètres sous le soleil espagnol.
Ce stage a aussi été l’occasion de découvrir le programme de course pour la saison à venir. J’ai appris avec plaisir que j’allais débuter ma saison, le 31 janvier prochain, sous le soleil brûlant d’Australie à l’occasion de la Cadel Evans Race. Mon séjour australien sera (à défaut de participer au Tour Down Under, 1ère manche du calendrier WorldTour) l’occasion d’effectuer une nouvelle charge d’entraînement dans d’excellentes conditions.  À mon retour en Europe je participerai  au Tour d’Algarve (Portugal) avant de me concentrer sur la découverte de quelques fameuses classiques printanières.
Voici une ébauche de la première partie de mon programme : http://www.simonpellaud.ch/calendrier/

23144732624_b5a42eba5a_o

le groupe « australien » lors du stage de décembre

23145828383_4c4e5a5282_o

Photo @IamCycling

23664087372_ea238d0c97_o

La « flotte » des vélos 2016

23184413763_ee6b54088c_o

Photo @IamCycling

 

 

Championnat Suisse U23

C’est ce samedi 2 août que je remettais en jeu le titre de champion suisse u23 que j’avais remporté l’an dernier. Le parcours, complètement différent de celui de l’année dernière, ne comportait pas de réelle difficulté mais était très usant. La course promettait donc d’être très animée, la décision pouvant se faire dans n’importe laquelle de ces petites bosses présente sur ce circuit de Kriegstetten (21.3 kilomètres à effectuer 8 fois).

Placé en première ligne au départ, j’ai tout de suite tenté d’instaurer un climat d’offensive en partant directement très fort. Chose réussie puisque après environ 10 kilomètres, j’ai pu accompagner un groupe de quinze coureurs à l’avant de la course. La collaboration était bonne et nous avons vite pris une avance confortable. Toutes les équipes étant représentées à l’avant, il est vite devenu clair que nous ne serions plus revus par le peloton. À partir de ce moment, j’ai tenté de m’économiser un maximum, tout en passant correctement mes relais, afin de conserver un maximum d’énergie pour le final. Notre groupe perdait élément après élément. Et c’est à 5 seulement que nous avons entamé le dernier tour de 21.3 kilomètres.

10549250_677393562308506_7435295296503136915_o

Petite discussion d’avant course entre les coureurs romands

L’équipe EKZ était à ce moment en surnombre avec 2 représentants. Ils ont donc tenté à plusieurs reprises de dynamiter le groupe, mais sans succès. Pour ma part, sentant les crampes arriver, je me contentais de suivre en espérant un final avec le minimum de coureurs possible. Mais j’ai finalement été victime de la dernière difficulté du jour où j’ai été victime de crampes violentes ! Il ne m’a donc pas été possible de suivre Lienhard, Spengler et Müller et j’ai donc abandonné mes espoirs de doublé. Je termine à la 4ème place.

10495580_10204342809313119_2051845738379819205_o

4ème place sur le championnat suisse U23

Ce résultat est loin de me satisfaire. Mais je peux malgré tout me montrer heureux de terminer à l’avant sur cette épreuve et d’avoir lutté pour le titre jusque dans les 5 derniers kilomètres. Je n’ai pas de réelle explication quant aux crampes. La faible quantité de longues sorties effectuées à l’entraînement ces dernières semaines en est peut-être une. En effet depuis les championnat d’Europe de Nyon, l’accent était clairement mis sur la récupération afin de retrouver de la fraîcheur pour la dernière partie de la saison.

La suite du programme est un camps d’entraînement en altitude avec l’équipe nationale à St Moritz. Pendant ce stage de 10 jours, j’aurai l’occasion d’accumuler les longues sorties d’endurance, puis quelques intensités.

Paris Chauny 30.06

Dimanche dernier, j’ai participé à une nouvelle course dans le nord de la France : Paris Chauny, sur un parcours pas trop difficile d’environ 160 km. À cette occasion, j’ai pu essayé mon tout nouveau maillot reçu la veille.

nouvelles couleurs pour la fin de la saison

nouvelles couleurs pour la fin de la saison

Très motivé par le port de cette nouvelle tunique et par le parcours de cette épreuve, j’ai énormément tenté, en début de course, de prendre la bonne échappée. Chose faite après environ deux heures de courses. Nous nous sommes retrouvés un dizaine à l’avant et comme toutes les équipes était représentées, il y avait peu de chance pour que ce groupe soit rattrapé par le peloton. Dans le dernier grand prix de la montagne, nous sommes sortis à 4. Mais finalement, le reste du groupe est parvenu à faire la jonction une fois entrés sur le circuit final (9km à parcourir 5 fois). À 2 tours de l’arrivée le groupe se scinda en deux et je me suis à nouveau retrouvé à l’avant. À 8km de l’arrivée deux de mes collègues d’échappées ont attaqué et je n’ai pas pu les suivre. Je suis resté à 5-6 secondes sans jamais pouvoir rentrer. J’ai finalement réussi à recollé leur roue sous le panneau des 400m et après un effort conséquent.

échappé sur Paris Chauny

échappé sur Paris Chauny

 

Après cet effort je n’ai malheureusement pas pu disputer réellement le sprint final et j’ai donc terminé à la 3ème place, la victoire revenant à Benoit Daeninck devant Yann Guyot. Quant à moi, je termine meilleur jeune, et grâce à une superbe performance générale de l’équipe ( 5ème place pour Alexandre Mercier qui était lui aussi dans la bonne échappée et la 12ème place de Gianluca Ocanha) nous terminons aussi meilleure équipe. Bravo également à Enea Cambianica qui termine lui meilleur grimpeur.

Sur le podium de Paris Chauny

Sur le podium de Paris Chauny

L’ensemble des belles performances réalisées durant ces dernières courses m’a permis d’obtenir la confiance du sélectionneur national Hubert Schwab qui m’a sélectionné pour le tour du val d’Aoste du 09-14.07 et pour le championnats d’Europe en république tchèque le 21.07. Mais avant ça je vais m’accorder une petite semaine de vacances afin de bien recharger les batteries et ainsi repartir de plus belle pour la suite de la saison.

À bientôt