Championnats suisse 8.06

Ce samedi se sont déroulés les championnats suisses espoirs à Gippingen dans le canton d’Argovie. Le parcours long de 150 km, comprenait 2 boucles. Une première de 8 km plutôt plate, à effectuer 10 fois, et une 2ème bien plus difficile empruntant la bosse du Gp Gippingen. Le début de course à été très lent. Deux coureurs se sont échappés directement mais ils ne représentaient pas de réel danger. Malgré tout, derrière eux, personne ne voulait prendre en charge la poursuite. Ce fut donc à mon équipe de rouler pour maintenir l’écart. Après quelques tours, personne n’était venu nous aider, alors j’ai demandé à l’un de mes coéquipiers ( Gianluca Ocanha) d’attaquer afin de ne plus avoir à contrôler. Une fois qu’il est sorti, le peloton a recommencé à dormir. Deux tours avant d’attaquer le circuit final, j’ai décidé d’attaquer pour relancer l’allure. Étonnement, le peloton était tellement endormi que l’on m’a laissé sortir, nous étions 5. Je suis resté très calme et j’en ai fait le moins possible car je savais très bien que ce groupe n’irait pas au bout. Dans le dernier tour du circuit initial, nous avons repris mon coéquipier qui s’est mis à la planche pour moi.

Passage au sommet de la bosse

Passage au sommet de la bosse

Malgré tous ces efforts, je me suis fait reprendre au sommet du premier des sept passages sur la bosse. J’avais calculé de me faire reprendre à cet endroit, qui n’est pas le plus dur de la bosse afin d’économiser mes forces. Dès lors, je suis resté caché dans le groupe.  Dans toutes les bosses, sous l’impulsions de Stefan Kung, le groupe perdait des unités. Je me sentais vraiment bien mais j’évitais de le montrer et d’en faire trop. Finalement nous nous sommes retrouver à 4 devant avant d’attaquer le dernier grand prix de la montagne (Pellaud, Küng, Chavanne, Stüssi). Comme je me sentais encore très frais, j’ai décidé d’attaquer sur la partie la plus pentue de la bosse peu avant le sommet. J’ai réussi à sortir seul, personne n’a pu m’accompagner et j’ai parcouru en solitaire les 8 derniers km pour rallier l’arrivée. Mon coéquipier Colin Stüssi est venu parachever la belle performance de l’équipe en prenant la 2ème place. Bravo à lui, et surtout un grand merci à l’équipe qui a travaillé dès les premiers kilomètres du parcours et qui m’a surtout fait confiance !

946469_10201249643985919_1170015832_n

Photo: Werner Jacobs – radsport.ch

Cette victoire est la plus belle de ma carrière jusqu’à présent. C’est une réelle satisfaction après un début de saison compliqué, perturbé par la maladie et la mauvaise fortune. Depuis que j’ai réussi à me débarrasser de ma maladie, début mai, je ne pensais plus qu’à ce championnat. Jamais encore je n’avais préparé ainsi un objectif, cette course me prenait tellement la tête que déjà deux semaines avant la compétition j’avais parfois de la peine à m’endormir tellement j’y pensais. De plus, les bons résultats des derniers weekends m’ont aussi mis en confiance. Malgré toute cette pression que je me suis mise et l’envie de bien faire, j’ai réussi à rester calme et à ne pas trop en faire le jour J. C’est un immense pas en avant  pour moi qui ai souvent l’habitude de trop en faire durant les courses.

Podium du championnat suisse

Podium du championnat suisse

Mon programme pour ces prochaines semaines sera chargé. Je vais courir l’OberÖsterreich Rundfahrt en Autriche du 14 au 16 juin. Puis je participerai au championnat suisse de chrono espoir le mercredi 19 ainsi qu’au championnat suisse élite sur route le 23 juin. J’espère pouvoir profiter encore de ma bonne forme du moment et ainsi continuer ma série de bons résultats.

 

Courses du Giron 09-10.03

Bonjour,

Ce weekend, faute de courir avec mon équipe, je me suis rendu à 2 manches du Giron. Ces courses régionales sont l’endroit idéal pour se faire un peu de rythme en début de saison.

Samedi, c’est à Bavois que s’est tenu la première manche du giron du Nord Vaudois. Un parcours plat de 10 km à effectuer 5 fois (dont une fois sous conduite) était au programme. Étant donné le départ commun à toutes les catégories, un peloton d’une centaine de concurrents s’est élancé aux alentours de 14h. La course fut très rapide ( presque  46 km/h de moyenne) mais ne laissa malheureusement pas la possibilité à une échappée de se former. La victoire se joua donc au sprint. Quelque peu enfermé sur la descente du pont à 200m de la ligne, j’ai finalement terminé 2ème derrière Nicolas Luthi.

 

Sprint perturbé par un groupe d’attardés à Bavois.
photo www.accv.ch

 

Dimanche, s’est déroulé la 2ème manche du Giron de la Côte à Nyon. Le parcours bien plus vallonné et un peu plus long que la veille laissait présager une jolie course de mouvement. Dès le premier tour, mon coéquipier Raphaël Addy, très en jambe, a vite pris les devant. Bientôt rejoint par Valentin Baillifard. Sentant que cette échappée serait difficile à reprendre vu la mauvaise entente à l’arrière, j’ai décidé de sortir en contre avec un autre coureur.

photo www.accv.ch

Après avoir bataillé pendant un demi tour, j’aifinalement réussi à rentrer sur la tête de la course. Nous nous sommes donc retrouvés à 4 devant. L’entente était bonne. Malheureusement pour le 4ème coureur (Gwenael Rouzet), Valentin Baillifard, Raphael Addy et moi sommes tous les trois du Vélo Club Excelsior Martigny. Nous nous sommes donc entendu pour terminer ensemble. Attaquant à tour de rôle, nous avons finis par réussir à nous retrouver seulement les trois. La victoire est revenue à Valentin. J’ai terminé 2ème et Raphaël 3ème.

Podium 100% martignerain à Nyon
photo www.accv.ch

Le weekend prochain, je serai engagé sur le GP San Giuseppe dans la région d’Ancona en Italie. Cette course très vallonnée est classée 1.2 à l’Europe Tour.