Gp St Étienne, Annemasse Belgarde et retour 29-30.03

2 courses importantes pour moi étaient au programme ce weekend. Tout d’abord le GP Saint Étienne Loire samedi, puis Annemasse Belgarde et retour dimanche. Ces deux courses au profil très difficile furent l’occasion de me tester réellement sur des parcours difficiles comprenant plusieurs ascensions et surtout de voir si les derniers symptômes de ma maladie avaient enfin disparus.

GP Saint Étienne Loire :

Profil St Étienne

Profil St Étienne

Sur ce parcours plutôt casse-pattes (2200m de dénivelé), il était important d’être placé en tête du peloton durant toute la course. Je me suis donc appliqué à rester dans les 20 premières positions tout au long du parcours, en particulier sur le sommet du grand prix de la montagne, car le vent pouvait y être dangereux. Finalement, cette course se joua plus dans la descente que dans les bosses, car sur ces routes plutôt étroites les équipes sur-représentées comme Roanne, Chambéry ou St Étienne créaient des « barrages » ce qui permettait aux groupes de prendre le large. Je profitais donc de cette situation à tous les tours pour tenter de m’extirper du peloton. La 3ème tentative fut la bonne et un groupe de 40 coureurs environ s’est détaché durant le troisième des cinq tours. La course s’est ensuite décantée dans la principale et dernière difficulté de la journée. Il ne m’a presque rien manqué pour suivre le groupe de contre qui arrive pour la 5ème place, et je termine à la 15ème place finale.

Je tire un bilan très satisfaisant de cette course, la première de la saison où j’ai trouvé le niveau qui est mien, et où j’ai pris du plaisir à pouvoir peser sur la course. De plus il ne m’a pas manqué grand chose pour finir tout devant !

1920522_608302092587734_2015613968_n 1975152_608302042587739_1501845075_n

Annemasse Belgarde et retour :

annemasse

Profil Annemasse Belgarde et retour

Cette course fut pour moi en revanche un peu plus difficile. En effet, il m’a été impossible de pouvoir lutter avec les hommes en forme et les purs grimpeurs après les nombreux efforts consentis la veille.  Une échappée importante est partie dans les premiers kilomètres de course, heureusement nous étions représenté grâce à mon jeune coéquipier Manuel Rudaz. J’ai donc passé un début de course plutôt tranquille. Ensuite, l’enchaînement des difficulté m’a confirmé que je ne pourrai pas peser sur la course aujourd’hui. J’ai donc décidé de me mettre au service de mon collègue Roland Thalmann très en forme ces derniers weekend, que j’ai replacé au pied de la dernière difficulté, avant de me relever et de terminer dans un gruppetto.

10154330_608302212587722_1054596020_n

Ce weekend de compétition était le dernier avant d’atteindre mes premiers objectifs de la saison. Je vais en effet participer ces prochains weekend au Prix des Vins Henry Valloton à Fully, course organisée par mon club, ensuite au Tour des Flandres espoir ainsi qu’à la Côte Picarde manche de coupe des nations, avant d’enchaîner avec Liège Bastone Liège et le Giro del Belvedere, course internationale en Italie.

À très vite

Simon

OberÖsterreich Rundfahrt 2.2 14-15-16.06

Bonjour à tous,

Ce weekend j’ai participé à l’OberÖsterreich Rundfahrt. Le tour de haute Autriche, long de 460 km pour 3 étapes, est classé à UCI 2.2.

La première étape, plutôt difficile dans sa première partie, laissait tout de même présager un sprint massif dans les 60 derniers kilomètres à plats. Malgré tout, j’ai essayé de prendre la bonne échappée en début de course dans l’optique de pouvoir faire la journée à l’avant et pourquoi pas de pouvoir revêtir un maillot distinctif. Pourtant, tout ne se passa pas comme prévu, aucune échappée n’est parvenue à sortir avant le km 100. Comme je le redoutais, cette échappée fut la bonne et ne sera jamais revue. Malgré tout, le final fut assez tendu car le peloton a échoué à 4 petites secondes du groupe de tête. Pour ma part, j’ai tenté de préparer le sprint pour un de mes coéquipiers ( Raphaël Addy) qui a pris la 15ème place de l’étape.

OO1_9457

La deuxième étape fut contrôlée jusqu’au circuit final par l’équipe du leader: Voralberg . Le parcours, assez casse-patte, laissait présager une jolie bataille pour la victoire. Cette dernière fut magnifiquement anticipée par le grand favori: Ricardo Zoidl qui est sorti avec un de ses coéquipiers dans la descente précédent l’entrée sur le circuit. Il n’y a donc pas eu la possibilité de jouer la victoire d’étape. J’ai terminé dans le premier groupe de battu à la 30 ème place.

Et pour terminer: la dernière étape. A cause de son profil très escarpé, cette dernière est considérée comme l’étape reine. En effet, le circuit final, à parcourir trois fois, comprenait une bosse assez difficile d’environ 2km. Très bien placés lors des deux premiers passages dans la bosse, j’ai tenté d’attaquer une ou deux fois, sans succès. Un groupe d’une soixantaine de coureur est donc arrivé ensemble au pied de la dernière bosse. Ricardo Zoidl a attaqué dès le pied de la bosse, dans le passage le plus raide. J’ai été le seul a pouvoir réagir mais n’étant pas directement dans sa roue lorsqu’il est sorti, je suis venu mourir à 30 m de lui avant de coincer quelque peu. Au passage du prix de la montagne, nous étions environ une dizaine, mais dans la descente menant à l’arrivée, plusieurs petits groupes ont pu rentrer. La deuxième place se joua donc au sprint. Mal placé avant le dernier virage je termine à la 14ème place de l’étape.

OO1_dsf9189

Malheureusement, étant donné qu’aucune étape n’a vraiment pu créer la sélection, le classement général s’est joué à la place. Etant donné que lors de la première étape je n’ai pas participé au sprint, et que lors de la deuxième étape je termine aussi dans les derniers du groupe, je me classe seulement 23ème du classement général final. Malgré tout, ma forme actuelle me satisfait grandement et je me réjouis de courir le championnat suisse élite la semaine prochaine.