91% de l’objectif atteint après 25 jours/45 jours!!

Fr. 13’738.- (soit 91% de l’objectif annoncés) récoltés en 25 jours seulement!

https://wemakeit.com/projects/do-it-different

Le bilan à vingt jours de la fin dépasse en tout point mes attentes !! Je suis vraiment impressionné par le succès rencontré par mon projet. Vous ne pouvez savoir à quel point votre soutien me boost et motive pour cette saison si spéciale et pleine de surprises. Grâce à vous, je suis entrain de vivre des expériences les plus formidables de ma carrière.

Au départ du Circuito Ciclistico «Angel Miguel Sanabria» dans la région de Boyaca à 2600m d'altitude

Au départ du Circuito Ciclistico «Angel Miguel Sanabria» dans la région de Boyaca à 2600m d’altitude

Lors des 8 derniers jours, j’ai cumulé plus de 30 heures d’entrainement. Ce travail est plus axé sur la qualité que sur le volume à proprement parler (une trop grosse charge d’entrainement à cette altitude serait inutile et difficile à encaisser). En effet outre les deux courses auquel j’ai pris part, il a été question de sprints répétés, travail de forces et diverses intensités. (voir mon profil STRAVA : https://www.strava.com/pros/1783166  )

Riding the Line =D

Riding the Line =D

Les conditions d’entrainement sont vraiment au top ici à Sopò. L’organisation mise en place par la famille d’Edwin (repas, lessive, massages, suivi en moto lors des entrainements,…) me permet de me préparer sereinement pour la saison qui va débuter «officiellement» dans un mois en Californie lors de la Chico Stage Race. http://www.chicostagerace.com

2ème épreuve colombienne à Tuta. Une nouvelle superbe expérience et des sensations bien présentes. À l’attaque à de nombreuses reprises, j’ai pu prendre le large à 10km de l’arrivée en compagnie de 2 autres coureurs. Seul aux commandes par la suite, je me fais reprendre à moins de 2 km de l’arrivée.

2ème épreuve colombienne à Tuta. Une nouvelle superbe expérience et des sensations bien présentes. À l’attaque à de nombreuses reprises, j’ai pu prendre le large à 10km de l’arrivée en compagnie de 2 autres coureurs. Seul aux commandes par la suite, je me fais reprendre à moins de 2 km de l’arrivée.

Les deux prochains jours seront consacrés au repos et à la découverte. Je vais en effet profiter d’une micro-coupure pour aller découvrir la fameuse ville de Medellin!

La ville de Zipaquira vu d'en dessus

La ville de Zipaquira vu d’en dessus

À tout bientôt
#DoitDifferent #iRideTheLine

Simon

La Vuelta en chiffres et en images

Résumé de ma Vuelta a España 2016 en quelques chiffres et images :

– 21 étapes
– 3’713 kilomètres à travers l’Espagne (dont quelques un en France)
– 0 crevaisons
– 0 chute
– 102 heures de selle
– 52’200 mètres de dénivelé
– 86’538 Calories dépensées (=13kg de chocolat noir)
– 2 victoires d’étapes pour IAM Cycling
– 3h 34min de plus que Nairo Quintana pour rejoindre Madrid
– 1/2 journée de pluie sur l’ensemble de la Vuelta
– Plus de 30°C de température moyenne
– 16 hôtels visités
– 2’500 kilomètres de transfert en bus
– 450 kilomètres de transfert en train
– Plus 30 personnes de 10 nationalités différentes cohabitant jour et nuit (coureurs et staff)
– Quelques larmes de nostalgie en franchissant la ligne d’arrivée à Madrid

Mais surtout d’innombrables souvenirs et une expérience inoubliable! #VivaEspaña #TeamIAM #LV16

14102233_10210738947249040_3727596806011419607_n

Elu coureur le plus agressif de lors de la 3ème étape

14102316_1095450887170455_2345303258627515164_n

Avec le maillot de la montagne sur les épaules

14202478_10210819828231014_2978835121994381568_n

Mon collègue de Chambre Stake Laegen et moi au départ d’une de l’étape des Lagos de Covadonga

14317419_10209707740586845_1204495400609029255_n

Les Valaisans … à Calpe !!

14224893_10210920228980970_6911825247909517475_n

Photo prise lors du dernier Chrono de la Vuelta

Llucena. Camins del Penyagolosa - Spain

Mathias Frank (Suisse / IAM Cycling) pictured during stage 17 from Castellon to Llucena. Camins del Penyagolosa – Vuelta Espana 2016 – photo Sabine Jacob/Cor Vos © 2016

Jonas Van Genechten, grand vainqueur de la 7ème étape de la Vuelta

Tour of Utah

28423266960_1f57641857_z

Zion National Park

 

J’ai effectué mon retour à la compétition après une petite pause estivale et surtout un long stage en altitude de l’autre côté de l’atlantique, à l’occasion du Tour of Utah. Ma présence dans 3 l’échappée matinale lors de trois des sept étapes est l’expression de belles sensations ressenties lors de cette épreuve disputée en grande partie en altitude.

SONY DSC

Most Agressive Rider Stage 3

 

Le plaisir pris à courir à l’avant de la course ainsi que les paysages fantastiques et surtout inoubliables ont contribué à la réussite de mon voyage aux USA. C’est aussi durant cette épreuve que j’ai reçu la confirmation de ma participation à mon deuxième Tour d’Espagne. Cette sélection est une réelle opportunité pour montrer le maillot et espérer décrocher un contrat pour la saison prochaine.

http://www.iamcycling.ch/la-vuelta-mathias-frank-jaimerais-gagner-une-etape-en-me-faisant-plaisir/

Tour of Utah

Crédit photo Tour of Utah

Tour of Utah

Crédit photo Tour of Utah

 

Championnats Suisse Martigny

4ème place (3ème chez les professionnels) lors du contre-la-montre de mercredi. 1er jour de course sous la canicule valaisanne pour une belle entrée en matière lors de ces championnats!

160622_5481

Photo ACCV.ch

10ème place lors de la course en ligne :
Superbe journée de vélo hier sur le championnat suisse organisé par mon club à Martigny. Le travail et la domination de notre équipe IAM Cycling a été conclu de manière magistrale par la victoire du d’un des six Valaisans engagés sur cette épreuve : Jonathan Fumeaux!

13502998_987097288004797_6512113786442682407_o

Dans la roue de mon pote Sébastien Reichenbach

Quel plaisir!! Je ne suis pas prêt d’oublier cette journée, courue devant ma famille, mes amis et supporters! Pour ma part, après une course offensive je termine à la 10ème place, dans le même temps que le 2ème Pirmin Lang.

27843979971_1c59bebc74_o

Jo Fumeaux en solitaire sur la place centrale de Martigny

Un grand merci à tout le comité d’organisation de ‪#‎Martigny2016‬ pour tout ce qu’ils ont mis en place depuis de nombreux mois déjà!

Place maintenant à quelques jours de repos et de vacances, avant de me concentrer sur la 2ème partie de saison et le Tour of Utah ainsi que la Vuelta A Espãna ! #TeamIAM #Martigny2016

Pause forcée

Perturbé dans ma préparation depuis de nombreuses semaines par un virus, j’ai finalement dû prendre la décision qui s’imposait : poser mon vélo pour au moins une semaine en attendant les résultats des tests sanguins effectués. Cela entraine donc malheureusement mon forfait pour le Tour du Pays Basque qui commence lundi.
Des sensations souvent inexistantes et des performances en dent de scie me poussent donc au repos forcé. Heureusement j’ai malgré tout pu me rassurer et trouver un peu de confiance sur certaines épreuves comme par exemple dimanche passé sur Gent Wevelgem.
Quoi qu’il en soit, je serai bientôt de retour sur les routes frais et focus sur mes prochains objectifs à venir!
À bientôt

12512393_10207564423822962_548023417830547393_n

Se remémorer les bons moments pour oublier au plus vite les mauvais.

 

Tour d’Algarve 17-21.02

1ère épreuve européenne et réel départ pour ma saison, le tour d’Algarve a eu lieu la semaine dernière. Long de 5 jours et très montagneux, cette épreuve de début de saison très disputée est l’endroit idéal pour parfaire sa condition physique après les longs entraînements hivernaux.

IMG_0534

décrassage après une belle 4ème étape

Arrivé un peu grippé, j’ai souffert les premiers jours. Toujours présent pour aider mes leaders (Pantano pour les arrivées au sommet et Jonas Van Genechten pour les sprints), j’ai assez bien passé les 3 premières étapes.

vue de la chambre d'hôtel ;)

vue de la chambre d’hôtel 😉

Sur la dernière étape, j’ai pu sortir de l’anonymat du peloton et prendre l’échappée matinale. Cette journée passée à l’avant fut un plaisir et surtout un bel entraînement pour les courses à venir!

IMG_0543

échappé dans le final de la 5ème étape du tour d’Algarve

Prochaines épreuves à mon programme : La classique Sud Ardèche et la Drôme Classique ce weekend !

Tour d’Espagne, images

Voici quelques images de mon tout premier grand Tour, La Vuelta a Espagna! 3 semaines d’efforts, qui deviendront petit à petit, la plus formidable expérience de ma carrière cycliste!

Présentation d'équipe

Présentation d’équipe

11828550_805993099516865_1297159368172176740_n

Prologue par équipe Marbella

DCIM100GOPROGOPR0405.

Le bus IAM Cycling, ma maison pour les 3 semaines de l’épreuve

Paysages espagnols

Paysages espagnols

Mario Chiesa, Directeur Sportif aux petits soins des coureurs

Mario Chiesa, Directeur Sportif aux petits soins des coureurs

échappé en compagnie de Vicente Reynes lors de la 18ème étape

échappé en compagnie de Vicente Reynes lors de la 18ème étape

Récupération glacée après les premières étapes canicules du Sud

Récupération glacée après les premières étapes canicules du Sud

11027462_811857778930397_4217597105325935424_o

hot

hot

1ère arrivée en altitude

1ère arrivée en altitude

Madrid

Madrid

Championnat Suisse U23

C’est ce samedi 2 août que je remettais en jeu le titre de champion suisse u23 que j’avais remporté l’an dernier. Le parcours, complètement différent de celui de l’année dernière, ne comportait pas de réelle difficulté mais était très usant. La course promettait donc d’être très animée, la décision pouvant se faire dans n’importe laquelle de ces petites bosses présente sur ce circuit de Kriegstetten (21.3 kilomètres à effectuer 8 fois).

Placé en première ligne au départ, j’ai tout de suite tenté d’instaurer un climat d’offensive en partant directement très fort. Chose réussie puisque après environ 10 kilomètres, j’ai pu accompagner un groupe de quinze coureurs à l’avant de la course. La collaboration était bonne et nous avons vite pris une avance confortable. Toutes les équipes étant représentées à l’avant, il est vite devenu clair que nous ne serions plus revus par le peloton. À partir de ce moment, j’ai tenté de m’économiser un maximum, tout en passant correctement mes relais, afin de conserver un maximum d’énergie pour le final. Notre groupe perdait élément après élément. Et c’est à 5 seulement que nous avons entamé le dernier tour de 21.3 kilomètres.

10549250_677393562308506_7435295296503136915_o

Petite discussion d’avant course entre les coureurs romands

L’équipe EKZ était à ce moment en surnombre avec 2 représentants. Ils ont donc tenté à plusieurs reprises de dynamiter le groupe, mais sans succès. Pour ma part, sentant les crampes arriver, je me contentais de suivre en espérant un final avec le minimum de coureurs possible. Mais j’ai finalement été victime de la dernière difficulté du jour où j’ai été victime de crampes violentes ! Il ne m’a donc pas été possible de suivre Lienhard, Spengler et Müller et j’ai donc abandonné mes espoirs de doublé. Je termine à la 4ème place.

10495580_10204342809313119_2051845738379819205_o

4ème place sur le championnat suisse U23

Ce résultat est loin de me satisfaire. Mais je peux malgré tout me montrer heureux de terminer à l’avant sur cette épreuve et d’avoir lutté pour le titre jusque dans les 5 derniers kilomètres. Je n’ai pas de réelle explication quant aux crampes. La faible quantité de longues sorties effectuées à l’entraînement ces dernières semaines en est peut-être une. En effet depuis les championnat d’Europe de Nyon, l’accent était clairement mis sur la récupération afin de retrouver de la fraîcheur pour la dernière partie de la saison.

La suite du programme est un camps d’entraînement en altitude avec l’équipe nationale à St Moritz. Pendant ce stage de 10 jours, j’aurai l’occasion d’accumuler les longues sorties d’endurance, puis quelques intensités.

Giro Valle d’Aosta 2013

Comme annoncé dans l’article précédent, j’ai été retenu en équipe nationale pour courir la 50ème édition du fameux Tour du Val d’Aoste. Cette course devenue célèbre grâce à son parcours extrêmement montagneux réuni les meilleurs coureurs âgés de moins de 23 ans venant de l’Europe entière (Italie, France, Belgique, Allemagne, Suisse, Russie,..). Le parcours comprend un prologue initial, 4 étapes de montagne et une dernière étape de gala plus courte avec un circuit final dans la ville d’Aoste.

Cette course était l’endroit idéal afin de me préparer au mieux pour le championnat d’Europe qui se déroulera la semaine prochaine en République Tchèque. L’objectif était donc de réussir à canaliser mes forces pour être le plus compétitif possible sur les deux étapes les plus adaptées à mes caractéristiques. Pour les autres jours, l’idée était de prendre du plaisir dans les premiers cols et de m’y tester un peu avant de terminer l’étape plus tranquillement afin d’économiser des forces pour les étapes suivantes.

À l’interview après l'étape de Châtel

À l’interview après l’étape de Châtel

Prologue :
Je n’ai pas accordé d’attention particulière au prologue (long de 2.5 km) étant donné la faible importance qu’il revêtait sur le classement général final. Malgré tout, il est toujours bien de se donner à 100% sur ce genre d’exercice car on ne sait jamais ce qu’il peut se passer, ensuite et il serait bête de perdre un maillot jaune pour quelques secondes. J’ai terminé à environ 15 secondes du vainqueur : l’Allemand Jasha Sütterling. Mon coéquipier et collègue de chambre Adrien Chenaux réussi une excellente performance et se classe 3ème.

1ère et 2ème étape :
Lors des deux premières étapes, dites de haute montagne, je m’en suis tenu à ce que j’avais prévu, c’est-à-dire me tester tout en économisant quelques forces pour la troisième étape qui me convenait beaucoup mieux. J’ai donc essayé de rester avec le premier groupe jusqu’à mi col en moyenne avant de lever le pied pour terminer dans le grupetto. Sinon j’ai été franchement déçu par le comportement des autres coureurs qui sont montés les 3/4 des cols accrochés aux voitures suiveuses (ou encore plus étonnant, aux motos de la police !). Cette pratique honteuse influence grandement le déroulement de l’épreuve car les coureurs peuvent ainsi conserver un maximum de fraîcheur pour le lendemain et pour les coureurs « propres » il est d’autant plus difficile de se faire une place.

3ème étape :
L’étape de Châtel était sur le papier celle qui me convenait le mieux. Etant donné qu’une importante délégation valaisanne avait fait le déplacement pour venir m’encourager, et que l’étape passait sur mes routes d’entrainement, j’étais très motivé au départ de cette 3ème étape. J’ai réussi à prendre part à l’échappée matinale avec une quinzaine d’autres coureurs. Aux fils des kilomètres, nous avons compris que nous pourrions nous jouer la victoire d’étape. Un groupe de 5 coureurs a réussi à se détacher pour prendre une trentaine de seconde d’avance sur le reste du groupe où je me trouvais. Après de nombreuses tentatives je parvins enfin à sortir à mon tour et à rejoindre le groupe de tête. Nous nous retrouvons à 7 au pied de la montée finale de Châtel. J’ai terminé à une jolie 6ème place à environ 1 minute du vainqueur.

Arrivée à Châtel

6ème place à l’arrivée de la 3ème étape

4ème étape :
La dernière grosse étape de montagne se déroulait ce samedi en Haute Savoie avec une arrivée à Morillon les Esserts au terme d’une montée finale d’environ 6km. J’ai profité de cette étape comprenant 5 cols pour prendre un maximum de plaisir. J’ai accompagné le groupe des meilleurs lors des 3 premiers cols avant de les laisser filer en prévision de l’étape plus plane du lendemain. Je me suis fais reprendre par le grupetto au pied de la montée finale et j’ai terminé au sein de ce dernier.

5ème étape :
Cette étape au profil plutôt descendant contenait seulement une bosse de 3ème catégorie et un circuit final à l’intérieur de la ville de Aosta. Étant donné que les 5 premiers coureurs du classement général se tenait avant le départ en moins de 40 secondes, l’étape était promise à être plutôt mouvementée. Finalement, aucun groupe ne parvint à se dégager dans la bosse et c’est un groupe d’une soixantaine de coureurs qui se présenta dans les rues d’Aoste pour se disputer la victoire au sprint. Je n’ai pas pu participer à l’emballage final car à 2km de l’arrivée une chute m’a fait perdre une dizaine de secondes et il a alors été impossible pour moi de rentrer.

Le bilan de ce tour du Val d’Aoste est pour moi plus que satisfaisant. Je n’avais jamais participé à une course de ce type (aussi montagneuse) et j’ai démontré que je pouvais me débrouiller en montagne et que ma récupération était, elle aussi, optimale. Cette semaine l’accent sera mis sur la récupération en vue du Championnat d’Europe de dimanche.