Giro del Belvedere et Coupes des Nations

Bonjour,

Ces dernières semaines ont été très chargées pour moi. En effet, 5 jours de course en 12 jours, dans pas moins de 4 pays différents étaient au programme. C’est la raison pour laquelle je n’ai pas eu le temps de poster d’article plus tôt. Ces 5 course toutes réservées aux coureurs de moins de 23 ans réunissaient les meilleurs coureurs espoirs du monde. Ces courses sont vraiment l’endroit idéal pour démontrer que l’on a le niveau pour passer professionnel et la plupart des grandes équipes du peloton suivent de près les résultats pour dénicher les futurs talents. C’est pour cette raison que j’avais planifié avec mon entraîneur d’arriver en forme sur ces courses pour espérer m’y faire remarquer quelque peu. Malheureusement tout ne se passa pas comme prévu.

Lundi 1er avril. Giro del Belvedere UCI 1.2 U23
Le parcours pas très difficile au début se terminait par un circuit à effectuer à deux reprises contentant une bosse de 2km avec des passages à 20%. J’ai réussi à prendre l’échappée matinale. Nous étions 12 devant, et avons pris plus de 5 minutes d’avance sur un peloton pas très organisé. Malheureusement je n’ai pas réussi à suivre le rythme imposé par les meilleurs lors du premier passage dans la bosse. Je n’étais pas dans un très bon jour. Je suis déçu car les 2 plus forts de l’échappée se sont disputés la victoire, le peloton n’étant jamais rentré. Je termine pour ma part dans un groupe d’attardés.

Mardi 2 avril. Gp Palio del Recioto UCI 1.2 U23
Le lendemain, à un peu plus d’une heure de route de là s’est déroulé le Gp Palio del Recioto. Le parcours trop montagneux pour moi ainsi que les efforts consentis la veille m’ont coûté et j’ai très vite été contraint à l’abandon.

Samedi 6 avril. Tour des Flandres 1ère manche de Coupe des Nations Espoirs en Belgique.
Après un long voyage direction la Belgique, j’étais aligné sur le Tour des Flandres U23, sous le maillot de l’équipe nationale. Cette course mythique au parcours très sélectif, jonché de nombreux monts et secteurs pavés aurait dû bien convenir à mes caractéristiques. Malheureusement, j’ai été victime de deux crevaisons, dont une dans le final, au début du plus long secteur pavés du parcours. Étant donné le numéro de voiture très élevé (n°20) que nous possédions, il m’a été impossible de rentrer sur le peloton après mon incident. J’étais malgré tout très motivé à finir cette course, mais les commissaires m’ont arrêtés lors du dernier passage sur la ligne d’arrivée.

529096_463743783714639_1111261828_n

En attente de dépannage sur le Tour des Flandres U23

 

Mercredi 10 avril. La Côte Picarde, deuxième manche de la Coupe des Nations Espoirs en France.
Étant bien placé sur la ligne de départ, j’ai décidé de tenter de prendre l’échappée matinale. Chose que j’ai faite, nous sommes sortis à 3 dès les premiers hectomètres, puis nous avons été rejoins par 5 autres coureurs. L’entente était bonne, mais malheureusement, l’équipe des Pays Bas n’était pas représentée à l’avant et à donc décidé de rouler. Nous avons été repris après 25km.
Les jours se suivent et se ressemblent. J’ai été victime d’une nouvelle crevaison en pleine bosse dans le final, alors que j’étais très bien placé à l’avant d’un peloton qui  était entrain de perdre de nombreux éléments. Pour cette raison, la voiture a mis très long à venir me dépanner et il m’a été impossible de rentrer dans le premier groupe malgré les bonnes sensations et la rage que cet incident m’a provoqué. Je termine dans le gruppetto.

Samedi 13 avril. Le ZLM troisième manche de Coupe des Nations Espoirs en Hollande.
Cette dernière course avec l’équipe nationale fut pour moi un véritable calvaire. En effet, je me suis levé diminué par un refroidissement. Le parcours entièrement plat et propice aux bordures dès le départ donna lui à une véritable guerre de placement. Un groupe de 18 est sorti d’entrée. J’étais devant dans le premières positions mais incapable de suivre. Et ensuite le peloton a de nouveau été coupé en plusieurs groupes et j’ai été lâché, avant la mi-course.

Courses du Giron 09-10.03

Bonjour,

Ce weekend, faute de courir avec mon équipe, je me suis rendu à 2 manches du Giron. Ces courses régionales sont l’endroit idéal pour se faire un peu de rythme en début de saison.

Samedi, c’est à Bavois que s’est tenu la première manche du giron du Nord Vaudois. Un parcours plat de 10 km à effectuer 5 fois (dont une fois sous conduite) était au programme. Étant donné le départ commun à toutes les catégories, un peloton d’une centaine de concurrents s’est élancé aux alentours de 14h. La course fut très rapide ( presque  46 km/h de moyenne) mais ne laissa malheureusement pas la possibilité à une échappée de se former. La victoire se joua donc au sprint. Quelque peu enfermé sur la descente du pont à 200m de la ligne, j’ai finalement terminé 2ème derrière Nicolas Luthi.

 

Sprint perturbé par un groupe d’attardés à Bavois.
photo www.accv.ch

 

Dimanche, s’est déroulé la 2ème manche du Giron de la Côte à Nyon. Le parcours bien plus vallonné et un peu plus long que la veille laissait présager une jolie course de mouvement. Dès le premier tour, mon coéquipier Raphaël Addy, très en jambe, a vite pris les devant. Bientôt rejoint par Valentin Baillifard. Sentant que cette échappée serait difficile à reprendre vu la mauvaise entente à l’arrière, j’ai décidé de sortir en contre avec un autre coureur.

photo www.accv.ch

Après avoir bataillé pendant un demi tour, j’aifinalement réussi à rentrer sur la tête de la course. Nous nous sommes donc retrouvés à 4 devant. L’entente était bonne. Malheureusement pour le 4ème coureur (Gwenael Rouzet), Valentin Baillifard, Raphael Addy et moi sommes tous les trois du Vélo Club Excelsior Martigny. Nous nous sommes donc entendu pour terminer ensemble. Attaquant à tour de rôle, nous avons finis par réussir à nous retrouver seulement les trois. La victoire est revenue à Valentin. J’ai terminé 2ème et Raphaël 3ème.

Podium 100% martignerain à Nyon
photo www.accv.ch

Le weekend prochain, je serai engagé sur le GP San Giuseppe dans la région d’Ancona en Italie. Cette course très vallonnée est classée 1.2 à l’Europe Tour.