Présentation de Simon

Je pratique le sport cyclisme depuis ma plus tendre enfance. Le cyclisme est peut-être une affaire de famille chez moi car mon grand-père, Raphy Pellaud, était lui aussi licencié au Vélo Club Excelsior de Martigny. Pour ma part, j’ai commencé par faire des courses autour de ma maison, puis j’ai attrapé le « virus ». Il m’arrivait fréquemment de faire l’aller-retour depuis la maison jusqu’à l’école (une montée à plus de 8 % longue de 7 km). L’objectif étant d’arriver chez moi avant le bus qui partait quelques minutes plus tard.

J’ai très vite commencé à vouloir trouver une équipe, un groupe et côtoyer d’autres jeunes ayant la même passion que moi. Je me suis tout d’abord tourné vers le Team Vallée du Trient, un club de VTT. Puis, vers la route grâce au Vélo Club Excelsior Martigny, mon club formateur. C’est avec toute une bande de copains que j’ai gentiment appris à m’entrainer, puis à courir, et, enfin, aimer ce fabuleux sport qu’est le cyclisme.

Au fil des années, les charges d’entraînement et les compétitions, devenant de plus en plus importantes et fréquentes, je fus malheureusement contraint d’abandonner le collège de l’Abbaye de St Maurice après seulement deux ans afin de me tourner vers la voie du sport-étude à l’ECCG de Martigny, où j’ai obtenu, fin décembre 2013, ma maturité professionnelle commerciale.

941465_505175456196985_1431515120_n

Championnat Suisse Espoir 2013

D’un point de vue sportif, je suis très rapidement tombé amoureux de « la petite reine ». Dès, mes premières courses, où les résultats étaient, du reste, loin d’être excellents, j’ai appris à me battre pour arriver à mes fins. C’est justement ce que j’aime dans ce sport, apprendre à se battre, s’entraîner juste, manger juste et dormir juste. Tous ces aspects font du cyclisme plus qu’un simple sport, mais une véritable école de vie !

Mes objectifs de carrière n’ont jamais été de passer professionnel, mais simplement de cultiver l’esprit du « Carpe Diem », et d’apprécier chaque chose que cette discipline m’apporte. Cela se résumait juste à apprécier l’entraînement ou la course à laquelle je participais et essayer d’y jouer un rôle majeur. L’arrivée de l’équipe IAM Cycling dans le peloton professionnel changea un peu la donne. J’ai assez vite été conscient que j’évoluais peut-être dans une période et une atmosphère propice à un éventuel passage à l’échelon supérieur. J’ai donc décidé de me donner deux années afin de tenter d’exploiter au mieux mon potentiel, afin d’espérer me faire remarquer par les dirigeants de cette nouvelle formation. C’est donc avec joie que j’ai appris que l’équipe me proposait une place de stagiaire pour la fin de la saison 2014. Le stage s’étant très bien déroulé et ayant pu remplir les attentes sportives tout d’abord, mais aussi sociales, IAM Cycling me proposa un contrat néo-pro d’une durée de deux ans (saison 2015-2016). Ainsi débuta ma carrière de cycliste professionnel…