Championnats d’Europe U23, Nyon

Avec un peu de retard, voici un court résumé de ma course ! C’est avec une équipe forte que la Suisse a pris le départ du championnat d’Europe couru à domicile, à Nyon. En effet, Stefan Küng a remporté la course contre-la-montre le vendredi précédent la course en ligne. Le parcours convenait bien à une course de mouvement. En effet, le circuit long de 14.4 km a effectuer à 12 reprise était très nerveux avec une descente sinueuse précédent la principale difficulté du parcours : un « mur » d’un plus de 500m situé à 2 km de l’arrivée.

10505186_668847996496396_3819818515708048048_o

L’épreuve a bien commencé pour l’équipe nationale, en effet Thery Schir a pu prendre l’échappée matinale composée de 7 coureurs. Ainsi nous étions tranquille dans le peloton et nous avons pu laissé la responsabilité de la poursuite à d’autres équipes. La difficulté principale sur ce parcours était de pouvoir rester placé avant la descente précédent la bosse. Grâce à une équipe très soudée, nous avons pu bien nous imposer dans le peloton et rester bien compact à l’avant. Au fil des tours et à cause d’un violent orage, le peloton s’est écrémé peu à peu. Malgré la présence de l’échappée à l’avant, les attaques étaient incessantes, et dans chacune d’entre elles un coureur de l’équipe Suisse était présent, chacun son tour. Ce team spirit nous a permis d’économiser un maximum d’énergie. L’échappée a été revue à un tour de l’arrivée sous l’impulsion de l’équipe de Russie. A ce moment nous étions plus que 40 coureurs dans le peloton sur les 200 présents au départ. Et à l’exception de Thery, toute l’équipe était présente aux avant postes ! Une arrivée au sprint en petit comité se profilait. Et dans ce cas là, le coureur le plus rapide était Tom Bohli et nous avions discuté de travailler pour lui. Mais tout ça était sans compter sur Stefan Küng qui a attaqué sur le sommet du parcours et a terminé légèrement détaché pour remporter son deuxième titre européen en moins de 3 jours.

10511573_668849796496216_2598907527712777516_o

Mes sensations étaient plutôt bonnes sur cette course qui était extrêmement importante pour moi et pour l’équipe. A l’attaque en début de course, puis dans les groupes de contre, j’ai participé au travail de sape de l’équipe nationale. Il m’a manqué seulement 5 positions et un peu de fraîcheur lors du dernier passage dans la bosse qui m’a été fatal. Je termine donc à la 39ème place à une trentaine de secondes du vainqueur du jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *