Azerbaïdjan, 1ère étape : « Pas assez de vent pour avoir des bordures. »

LogoTour

La première étape du Tour d’Azerbaïdjan s’est jouée sur un sprint massif ce mercredi 3 mai au terme des 148 kilomètres de course entre Baku et Sumgayit. Au final c’est l’Estonien Mikhel Raim qui s’est imposé alors qu’Edwin Avila, le coéquipier colombien de Simon, doit se contenter du 5ème rang. « Je suis un peu déçu de ce final« , nous a confié Simon, qui se classe 22ème de l’étape, « c’était vraiment la guerre, ça frottait très fort et je ne suis pas parvenu à emmener Edwin comme je le voulais dans le dernier virage. C’est dommage, il aurait fallu plus de vent dans le désert afin d’avoir un jeu de bordures et d’arriver avec un moins gros peloton. »  Au-delà de cette petite déception, Simon est plutôt content des sensations ressenties sur cette première journée de course. « Je me suis senti pas mal aujourd’hui, il m’a manqué un peu de folie pour aller frotter dans le final… mais en même temps cela fait trois saisons que j’avais pris l’habitude de me relever avant les sprints massif… ça va revenir ! »

étape 01

Demain, jeudi 4 mai, la deuxième étape sera bien plus difficile avec trois difficultés au programme (2 fois de deuxième catégorie et 1 fois de première catégorie) sur les 186 kilomètres entre Baku et Ismayilli, soit une dénivellation positive de 2600 mètres. « C’est une des étapes reines de ce Tour d’Azerbaïdjan. », explique Simon, « Je la un peu connais pour en avoir parlé avec Pimos Roglic, vainqueur deux fois sur ce tracé, lorsque je lui ai servi de guide pour la reconnaissance des étapes du Tour de Romandie il y a quelques jours !« 

IMG-20170503-WA0002

Avant de s’envoler pour l’Azerbaïdjan, Simon avait servi de guide sur les routes romandes à Primos Roglic, vainqueur deux fois à Ismayilli. De bon augure pour la 2ème étape ?

Classements complets : http://tourdeazerbaidjan.com/en/Results+2017/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *