1ère étape Catalogne

Volta a Catalunya – Simon Pellaud : «Je me suis retrouvé au sol je n’ai rien compris »

Si on devait résumer cette première étape de la Volta Ciclista a Catalunya, ce serait sans aucun doute : surprenante. Surprenante comme cette échappée qui va au bout et termine avec 2’40’’ d’avance sur le peloton. Plus surprenante encore quand on apprend que le vainqueur du jour Maciej Paterski (CCC) était aligné dimanche sur Milan-San Remo. Enfin, pour Simon Pellaud du Team IAM Cycling, la surprise de la journée consistait en une chute mal venue juste avant la plus grosse difficulté du jour. Heureusement, ce malencontreux événement n’a pas empêché le jeune coureur suisse de terminer sa première participation à une course World Tour.

10987462_10206594770607214_5620188488900364818_n

« Ce matin j’étais un peu tendu car pour moi c’est un peu l’arrivée dans l’inconnu a avoué Simon Pellaud. Mais au début, tout s’est plutôt bien passé pour moi. Les sensations étaient là et j’étais plus ou moins bien placé en début de course. J’ai essayé d’aller dans l’échappée, mais il a fallu une heure et demi pour qu’elle sorte donc ce n’était pas évident. Dans le premier col, dans une simple relance, je me suis retrouvé au sol je n’ai rien compris. Il m’a fallu presque 20km pour rentrer dans les voitures avec l’épaule et le coude douloureux. J’ai grillé énormément de jus à ce moment là. Je termine gruppetto et avec en plus la chance d’être tiré au sort pour le contrôle antidopage. Donc journée difficile pour moi mais il y en a encore six pour se rattraper ».

Pour une première en World Tour, le pensionnaire de IAM Cycling aurait pu connaître un départ moins chaotique certes. Mais cela ne l’a pas empêché de noter les différences entre le monde amateur et celui du plus haut niveau professionnel. « Ce qui change, c’est que dans le peloton les coureurs roulent beaucoup plus proprement. Là tout le monde a sa place dans le peloton, a quelque chose de précis à faire. C’est vraiment différent. On ne court pas juste pour être aux avant-postes, on court aux avant-postes pour mettre quelqu’un aux avant-postes, on sent qu’il y a du métier dans le peloton ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *